Conception du patrimoine

Découvrez comment augmenter la valeur de votre patrimoine
Fiscalité

Comment réduire ses impôts sur le revenu ?

Il est possible de réduire ses impôts sur le revenu grâce à des dispositifs de défiscalisation pour investissement locatif tels que le dispositif Duflot ou Pinel. D’ailleurs, ce genre d’avantages fiscaux est accessible à toutes personnes fiscalement domiciliées en France. Toutefois, il faut remplir toutes les conditions requises, lesquelles sont liées au locataire et à la location.

Quelles sont les conditions liées à l’investissement immobilier ?

Pour réduire ses impôts sur le revenu avec l’investissement locatif, il faut respecter les conditions relatives au logement. Ce dernier doit ainsi être, dans le cadre du dispositif Pinel, un logement acquis neuf, un logement en l’état de futur achèvement, un logement que le propriétaire fait construire, un logement ancien qui fait l’objet de travaux afin d’être transformé en logement neuf. Cela peut également concerner les logements ne satisfaisant pas les caractéristiques de décence et donc qui font l’objet de travaux de réhabilitation. Ou alors, ce logement doit être un local affecté à un usage autre que l’habitation et faisant aussi l’objet de travaux de transformation en logement.

Comment réduire ses impôts sur le revenu ?

Il faut retenir que la réduction d’impôt s’applique à seulement 2 logements maximum par an, et que la période d’investissement doit être comprise entre septembre 2014 et décembre 2021. Il faut également que le bien immobilier soit situé dans les zones éligibles à la loi Pinel qui sont : la zone A Bis, la zone A et la zone B1. Le niveau de performance énergétique doit également être respecté en fonction du type d’acquisition. A noter que cet article en parle aussi très bien.

Quelles sont les conditions liées au locataire et à la location ?

Déjà, il est formellement interdit que le locataire fasse partie du foyer fiscal de l’investisseur. Des plafonds régissent son revenu fiscal de référence.

Sinon, le bien immobilier validé en loi Pinel doit être loué à titre d’habitation, au plus tard 1 an après l’achèvement de l’immeuble ou encore de son acquisition si elle est postérieure. Cet engagement doit durer au minimum 6 ans. Mais l’investisseur a le choix entre une durée d’investissement de 6, 9 ou 12 ans. Et tout comme le revenu du locataire, les loyers sont également soumis à des plafonds stricts qu’il faut obligatoirement respecter. Ces plafonds varient en fonction de la surface du logement. On utilise notamment un coefficient multiplicateur pour les calculer.

Le montant de la réduction est aussi soumis à un plafonnement par personne par an. Cela est calculé en fonction de la surface habitable. Le taux de la réduction fiscale varie selon la durée de l’investissement. Pour un investissement de 6 ans, le taux est de 12 %, pour 9 ans il est de 18 % et pour une durée de 12 ans, le taux est de 21 %. Les deux premières durées d’investissements sont prolongeables selon les besoins de l’investisseur.

Pour de plus amples informations sur ces dispositifs de réduction d’impôts sur le revenu, il est vivement conseillé de s’adresser à un spécialiste de la loi Pinel. Nombreux sont les experts qui proposent leurs services sur le web.