Conception du patrimoine

Découvrez comment augmenter la valeur de votre patrimoine
Comment investir en loi Pinel
Général

Comment investir en loi Pinel ?

La loi Pinel est au plein cœur du domaine immobilier neuf, en matière d’investissement. Elle séduit, de plus en plus, des contribuables investisseurs, à cause de ses avantages importants, entre autres fiscaux. Mais pour y parvenir, tout d’abord, il faut comprendre comment investir en ce dispositif de défiscalisation Pinel.

La loi Pinel en un coup d’œil

La loi Pinel est un dispositif d’incitation à l’investissement dans l’immobilier locatif neuf. Elle offre une réduction d’impôts à tout contribuable français achetant et louant un logement. Une défiscalisation qui peut aller jusqu’à 21 % de la valeur totale du bien immobilier, plafonnée à 300 000 €,  selon la durée de location choisie. C’est-à-dire une valeur maximum de 63 000 €.

Le chemin à suivre

   Acquisition dans des zones éligibles

Après avoir vérifié l’adaptation du projet, le premier critère à se concentrer, c’est l’emplacement du bien neuf à acheter. En ce qui concerne les secteurs éligibles,  depuis le 1er juillet 2018, les investissements locatifs en loi Pinel sont réservés aux zones: A bis, qui inclut tous les arrondissements de Paris, ainsi que 76 communes de départements en petite et grande ;  couronne ;  A, qui réunit d’autres agglomérations au marché immobilier tendu, son périmètre inclut la Côte d’Azur, le Genevois français, d’autres agglomérations de Paris, et plus généralement les communes où les prix des logements sont élevés ; et B1 qui comprend des agglomérations au sein desquelles les loyers et les prix de l’immobilier sont élevés. Ainsi, le bien à acheter doit être neuf, ou vendu en l’état futur d’achèvement (VEFA), ou avoir fait l’objet de travaux de réhabilitation proche du neuf, sous certaines conditions, et se localise dans l’une des zones citées précédemment. Après l’acquisition, on doit louer le bien.

   Location obligatoire

Location obligatoirePour profiter du dispositif, on doit louer le logement, non meublé, à titre de résidence principale du locataire. Il est à noter que l’investisseur a un an, à compter de la date d’acquisition ou d’achèvement, pour trouver un locataire. Et ce dernier ne doit pas avoir un revenu au-dessus du plafond autorisé par la loi. L’avantage, c’est qu’on peut louer le logement à l’un des ascendants ou des descendants, à condition qu’ils soient détachés du foyer fiscal.

Il est à noter que la loi Pinel impose un loyer plafonné, selon la zone. À savoir, que le plafond de loyer en loi Pinel pour l’année 2018 est de 16,83 € du mètre carré en zone A bis, 12,50 €du mètre carré en zone A, 10,07 € du mètre carré en zone B1.

   La durée de mise en location

L’importance de la réduction d’impôt Pinel dépend de la durée de location du bien, qui peut être de 6, 9,  ou 12 ans. La durée adoptée doit impérativement être respectée. Il faut calculer, donc, avec le plus grand soin la durée de location envisagée d’un bien, avant sa revente, ou son utilisation à titre personnel.

Conclusion

La défiscalisation Pinel est effective à partir de la date d’achèvement des travaux. Ainsi, si le logement est terminé en 2018, l’avantage s’applique sur l’imposition de 2019. Si le logement est acheté terminé, c’est la date d’acquisition qui est prise en compte.